Menu Fermer

Comment s’assurer des compétences d’un bon menuisier ?

Lorsque l’on projette de construire ou de rénover sa maison, on doit forcément faire appel au meilleur menuisier pour la pose des différentes ouvertures et des aménagements intérieurs. Face aux nombreux professionnels proposant leurs services sur le marché, trouver un bon menuisier devient une étape difficile pour le simple consommateur que nous sommes. Outre les niveaux de qualification que les menuisiers proposent, d’autres critères doivent être pris en considération afin de faire le bon choix.

Connaître les travaux à réaliser

Avant de vous lancer dans la recherche de votre nouveau menuisier, la première étape consiste à définir le type de travaux que vous envisagez de faire. Le choix du professionnel en menuiserie sera en effet déterminé par le projet que vous souhaitez entreprendre : pose d’un escalier, fabrication d’un meuble sur mesure, création des ouvertures…

Le matériau (bois, PVC, aluminium…) sur lequel le menuisier travaillera compte également dans le critère de sélection. Notons que les missions du professionnel sont variées. Ce dernier peut réaliser des travaux de revêtement ou d’isolation. Certains menuisiers se sont spécialisés dans la réalisation et la pose de fenêtres, d’autres sont plus qualifiés dans la création de meubles et l’ébénisterie.

Comment s'assurer des compétences d'un bon menuisier ?

Déterminer les qualités d’un bon menuisier

Après avoir listé les différents travaux de menuiserie à réaliser, il vous faut à présent prendre connaissance des différentes qualités que doit avoir le professionnel. Accompagnant le client tout au long de son projet, le menuisier devra effectivement bénéficier d’un savoir-faire confirmé et de suffisamment de connaissances.

De la fabrication de la menuiserie au choix du matériau, en passant par l’étude des plans, le menuisier doit proposer des prestations irréprochables au client. Travaillant principalement le bois, comme le charpentier, le professionnel en menuiserie doit impérativement maîtriser cette matière première. Il doit également maîtriser d’autres techniques et manipuler divers outils afin de mieux répondre aux attentes du client.  Le menuisier sera capable de lire les plans et dessins industriels et être en mesure de maîtriser les outils informatiques. Ses connaissances en géométrie seront aussi très sollicitées. N’oublions pas les connaissances techniques (étanchéité, isolation, serrurerie, architecture…), ses compétences en maçonnerie et en électricité et sa connaissance des normes de sécurité.

Étant une profession particulièrement physique et éreintante, la menuiserie ne peut être pratiquée que par des personnes avec une excellente résistance physique et mentale. L’artisan sera effectivement amené à travailler debout, soulever des charges très lourdes ou prendre des positions souvent inconfortables. En plus d’avoir un moral d’acier, le menuisier doit être une personne habile et précise, car la moindre erreur peut engendrer des conséquences désastreuses.

Assurez-vous enfin que le professionnel que vous avez choisi ne manque pas d’imagination et de créativité. Car en plus de répondre à vos attentes, ce dernier devra être en mesure de vous conseiller sur l’aménagement des meubles et des objets en fonction de votre budget. Prenez en considération son souci du détail et sa polyvalence qui font partie des qualités essentielles pour un bon menuisier. Un artisan habile vous proposera également un travail de qualité qui sera fini dans les temps.

Être attentif au tarif et à sa réputation

Les derniers critères de sélection et non les moindres concernent le prix et la réputation du menuisier. Effectivement, un bon menuisier a généralement une meilleure réputation. N’hésitez pas, par conséquent, à vous renseigner auprès de son entourage. Sur Internet, vous aurez à votre disposition les références du professionnel. Vous pourrez donc réaliser un petit comparatif et échanger avec d’autres internautes avant de faire votre choix. Intéressez-vous enfin au tarif par heure de ce dernier, qui peut varier d’une région à l’autre, en prenant en considération l’ampleur et la nature des travaux.