Menu Fermer

Fenêtre fixe: problème condensation, comment faire ?

Les problèmes de condensation au niveau sont des fléaux récurrents auxquels plusieurs habitations font face. Ce phénomène d’accumulation massive d’humidité se manifeste par la prolifération de matière organique comme de moisissures. À cet environnement insalubre s’ajoute l’apparition de formation bactérienne et par la même occasion de vermines animales qui s’attaquent inlassablement à la menuiserie. La situation est extrêmement critique et sans intervention immédiate, les dégâts s’accumulent au fil du temps et une dégradation progressive des structures est envisageable. En prenant en considération ces menaces qui pèsent au-dessus de vos ouvrages, quelques actions sont à mener. Ainsi, afin d’arriver à résoudre ces soucis de condensation, veuillez correctement suivre ces consignes avisées.

Gestion de la température

Il va sans dire, une bonne régulation de la température ambiante d’une pièce affaiblit la propagation de ces phénomènes. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’origine des faits s’explique par la rencontré entre une surface froide avec une masse d’air humide. Quand ces facteurs sont présents, la condensation est inévitable. Quand vos menuiseries et murs sont chauds, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. La solution au problème consiste à faire en sorte que ces structures soient toujours chauffées à bonne température. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser une chaudière. D’autres alternatives consistent à obstruer les ouvertures à l’instar des crevasses se situant autour des fenêtres. Grâce à du mastic, vous pouvez combler ces vides et empêcher l’air froid de circuler.

Amélioration de la ventilation

Dans la mesure du possible et lorsque le climat vous est favorable, la meilleure chose à faire à d’ouvrir les fenêtres et portes de la demeure. La méthode privilégiée est l’ouverture simultanée des ouvrages diamétralement opposés pour créer un courant d’air. En ouvrant également vos rideaux, l’air peut facilement circuler et de ce fait, il va progressivement assécher la pièce. Pendant les périodes de grand ensoleillement, laisser la lumière naturelle faire le travail. Avec ses rayonnements, la chaleur réchauffera vos menuiseries et diminuera les chances de condensation. À l’aide de ventilateur à pied, ou au plafond, accélérer le processus et brasser l’air à travers la maison afin d’apporter de la fraîcheur en été et une distribution régulière de l’air chaud en hiver.

Réduction du taux d‘humidité

Pour procéder à cette tâche, faites l’acquisition d’un hygromètre. Cet appareil dernier cri va mesurer le taux d’humidité contenu dans l’air en temps réel. Avec cette technique, vous pourrez facilement agir en conséquence de manière efficace. La règle est simple, assurez que ce taux avoisine 15 à 25 % quand la température affiche -18 °C entre -18 °C et 4 °C, veuillez à maintenir le taux dans l’intervalle 25 et 40 °C. Dans le cas des pièces qui produisent le plus d’humidité comme la salle de bain, il est préférable d’utiliser des bouches d’aération. Après avoir pris votre bain, laisser le ventilateur marcher pour environ 20 minutes. Enfin, concernant vos végétaux, placer des plantes à l’intérieur des pièces constitue un apport excessif en humidité. Une grande agglomération de ces flores crée une quantité affolante de condensation. Déplacez-les dans le jardin ou dans les terrasses en extérieur.